vendredi 28 juin 2013

PEAD

Le 12 juin dernier, les socialistes ont obtenu une grande victoire dans la bataille menée en faveur des plus démunis, au niveau européen.

Le PEAD (Programme Européen d’Aide aux Démunis), aurait dû disparaitre en 2014, suite à un accord trouvé au conseil de l’Europe entre M. Sarkozy et Mme Merkel, datant de novembre 2011.

Créé en 1987 sous l’impulsion de Jacques Delors et de Coluche, il s’est, depuis, imposé comme la ressource principale des associations qui viennent en aide aux plus démunis. Celles-ci s’étaient d’autant plus légitimement inquiétées de sa disparition, que les plus modestes sont les premiers et les plus violemment touchés par la crise que nous traversons.
Les élus socialistes ont étés très sensibles à ces problématiques et se sont très fortement mobilisés. Ces associations peuvent aujourd’hui être rassurées ! Le FEAD (Fonds Européen d’Aide aux plus démunis) qui remplacera le PEAD sera doté d’un budget de 3,5 milliards d’euros (soit 1 milliard supplémentaire) pour les 5 prochaines année.

De plus, en vue d’élargir le nombre de bénéficiaires de ce fond, les critères d’éligibilité ont été simplifiés, ainsi que les démarches administratives permettant aux associations d’y prétendre. Enfin, le FEAD sera cofinancé à 85% par l’Union Européenne, ce qui le rend beaucoup plus simple à mettre en œuvre que le PEAD.

Il reste cependant du travail. Le FEAD doit encore être définitivement adopté par le Conseil et son budget ne peut se dissocier de celui de l’Union Européenne pour 2014-2020 encore en discussion.